Feux d'artipète

Rédigé par Sébastien Bruneau | Classé dans : Remember

18
08 | 11

Cet été fut prolifique en spectacles pyrotechniques, voir pyromélodiques, d'après la nouvelle nomenclature officiel de la secte des sophistes. Et bien entendu, cela relance ma passion née des explois de Sbec Labs, de tirer à mon tour de vrais feux d'artifices...
Thyez, Bonneville, Marignier, Cluses, Annecy, Genève et Brison. C'est pas magnifique tout ça ? Le tout 100 fois plus beau que toutes les merdes que j'ai pu voir à Lyon.

Enfin voilà quoi, ces bons vieux tests de chlorate et poudre noire me manquent et j'ai aussi envie de tirer des feux d'artifices. Un petit CV à envoyer à Pyragric et hop, on verra bien... Bon, OK, ça fait plus d'un an que je le dis (cf. grand principe n°2 de l'article précédemnt), mais cette fois je vais le faire.

En attendant, je vais ressortir la poudre noire des décombres du labo :p

Mots clés : Aucun

Commentaires

Le 03 septembre 2011 Aurélie a dit :

#1

Tu m'avais pas dit qu'il fallait avoir un diplôme spécial pour faire devenir artifier ?

Le 03 septembre 2011 Sébastien Bruneau a dit :

#2

@Aurélie : Pas exactement... Il faut une qualification pour avoir des responsabilités pour des explosifs d'une certaine catégorie. Et pour l'avoir, il faut déjà être artificer et progresser par étapes. Dans tous les cas, c'est juste pour rajouter une ligne bizarre de plus à mes compétences, c'est très difficile d'en faire son métier.

Fil des commentaires de cet article

Ecrire un commentaire




Quelle est la dernière lettre du mot vdic ? :