Métro, boulot, métro

Rédigé par Sébastien Bruneau | Classé dans : Remember

20
06 | 12

... et jamais dodo. Depuis janvier 2010, j'arpentais les rues de l'agglomération Lyonnaise pour prêcher la bonne parole. Depuis janvier 2010, pas une journée à Lyon ne se passait sans que je n'ai me déplacer. Depuis janvier 2010, j'en ai vu des vertes et des pas mûres dans le métro. Retour sur ce moyen de transport que je suis bien content de ne plus revoir pour le moment.


Le métro, c'est une occasion de pouvoir comparer les odeurs corporelles des Lyonnais durant l'été.

Lé métro, c'est un moyen de comprendre la démographie Lyonnaise, en comparant la vieille bourgeoise qui sort à Foch, au petit con qui monte à Gratte-Ciel, et au touriste japonaise qui loupe Hôtel de Ville.

Le métro, c'est la preuve ultime que les Lyonnais sont des Sims

Le métro, c'est une façon unique de perdre son temps gratuitement - généralement 30 minutes minimum - sur un quai à cause d'un "incident voyageur".

Le métro, c'est une distraction originale consistant à se fondre dans la foule pour se cacher d'une personne que l'on veut voir tout en évitant d'être vu.

Le métro, c'est un défouloir consistant à être le plus violent possible pour bourrer les petites puputes et les petits cons qui ne veulent pas nous laisser sortir du métro à Bellecour ou Charpennes.

Le métro, c'est une opportunité de vivre la vie d'une sardine en boîte pendant 15 minutes.

Le métro, c'est une chance rare de pouvoir assister à des concerts gratuits d'accordéon ou de saxophone.

Le métro, c'est une possibilité d'apprendre le roumain (ça sert sûrement à quelque chose...).

Le métro, c'est une manière de pouvoir mourir de façon originale : agressé sauvagement, écrabouille sous une rame, décapité par une rame, coupé en deux par une rame, tasé, poignardé...

Le métro, c'est un rappel quotidien qu'il faut aller bosser, ou qu'au contraire, tu n'es pas encore arrivé chez toi.

Le métro, c'est aussi et surtout une méthode pour se déplacer d'un point à A à un point B, en passant sous les rivières et sur les autoroutes, et sans polluer (ou presque).

Mots clés : Aucun

Ecrire un commentaire




Quelle est la deuxième lettre du mot wqbd ? :